Méthode des 3i

Une méthode développementale : la méthode 3i (individuelle, intensive et interactive)

La méthode 3i est une méthode par le jeu qui fonctionne grâce à un relais d’intervenants bénévoles se relayant toutes les 1h30.

La méthode 3i est inspirée des principes d’une méthode américaine (salle de jeu, relais de bénévoles, imitation des centres d’intérêts de l’enfant) mise en place il y a 10 ans pour un enfant sorti de son autisme et aujourd’hui à l’école, et enrichie (grille de lecture développementale, 3 phases progressives) grâce au suivi auprès de près de 300 enfants/adolescents supervisés par l’Association Autisme Espoir Vers l’École depuis 2005.

Séance de jeu

Les principes de la méthode 3i ont été confortés par des rencontres avec des chercheurs insistant sur l’intérêt du jeu (Cf. études G. Lelord), sur le caractère continu de la méthode, l’importance de l’imitation (Cf. études J. Nadel) et de la détente facilitant la « reconnexion » des parties du cerveau des enfants atteints d’autisme.

C’est une méthode développementale suivant le niveau de l’enfant grâce à une grille de lecture développementale pour le guider dans son évolution. Trois étapes distinctes dans l’évolution développementale permettent d’adapter l’emploi du temps de l’enfant et ses activités.

Les trois quart des enfants suivis par la méthode (méthode respectée rigoureusement) arrivent progressivement à communiquer, puis imiter et comprendre mieux leur environnement, et pour certains même reprendre le chemin de l’école ordinaire, ou à la maison (cf. Nos résultats sur le site autisme-espoir.org).

Une étude sur les archives (en cours) des enfants suivis par la méthode permettront de fournir des résultats objectifs sur l’évolution des enfants faisant la méthode de jeu 3i. Également, une étude scientifique est en cours par deux chercheurs CNRS.

Les spécificités de la méthode 3i

 

Des séances de jeu individuelles :

  •   Un intervenant pour un enfant par séance
  • Dans une pièce, limitant les stimuli extérieurs, aménagée pour que l’enfant s’y sente bien.

Une méthode intensive :

  • 40 heures par semaine (incluant week-end et vacances), 6 heures par jour, ce qui implique une scolarisation à domicile
  • Le succès de l’éveil de l’enfant est la résultante du «nombre d’heures investies »
  • On ne peut pas tricher avec le temps ni le raccourcir, le temps de ce travail dépendra de chaque enfant.

Des séances de jeu interactives :
La priorité est donnée à l’interaction et la communication à travers toutes les activités et non l’apprentissage de connaissances et de savoir-faire. En séance, si on fait des dessins, l’important n’est pas de savoir faire des ronds ou des lettres mais d’amorcer un contact gestuel, visuel, verbal. Les connaissances et les savoir-faire suivront naturellement.

Pour en savoir plus : cliquez sur ce lien !